Sport et santé

SPORT ET SANTE

L’exercice physique est considéré comme bon pour la santé, que l’on vive dans un pays développé ou sous-développé. Cette réalité est corroborée par de nombreuses études tant épidémiologiques que cliniques qui indiquent que l’exercice physique, même modéré, rythmique et régulier a une influence significative et bénéfique sur la santé. Une activité physique de 20 à 30 minutes, trois fois par semaine, serait, semble-t-il, salvatrice pour bien des maladies et aurait comme effets bénéfiques

  • L’amélioration des fonctions cardiovasculaires, associés à une morbidité cardiaque ainsi qu’à une mortalité prématurée réduites
  • Un métabolisme croissant avec des avantages sur le plan nutritionnel
  • Un meilleur contrôle de l’obésité
  • Un accroissement dans le taux du « bon » cholestérol
  • Une pression artérielle réduite
  • Une amélioration de la tolérance de glucose chez les diabétiques
  • Le sport est comme un antidépresseur, ayant probablement également des effets anti-inquiétants, associés à une croissance du niveau des endorphines dans le cerveau

En Afrique, l’information sur le rapport santé / sport est très limité à tel point qu’il y a eu jusqu’à présent très peu d’études sociologiques sur le sport dans les pays africains. Cependant, la fondation en 1994 de l’Association africaine de l’éducation physique, l’éducation de santé, de la récréation et de la danse, sert aujourd’hui encore de référence en la matière constitue. C’est la plate-forme commune pour les études sociologiques du sport sur le continent africain.

Afin de contribuer à la promotion du sport comme vecteur de bonne santé en Afrique, la CISA travaillera à informer et sensibiliser les Africains sur la pratique de l’exercice physique. Dans le domaine du sport, l’Afrique dispose de brillants ambassadeurs à travers le monde et  ce, dans plusieurs disciplines. La CISA s’appuiera sur ceux-ci pour ses campagnes de sensibilisation en direction à la fois des Africains et de leurs gouvernements.